mercredi 10 mars 2010

JUDGE DREDD EN JDR.

Si vous êtes fans de l'univers de MegaCity-One et de la mâchoire carrée de son meilleur Judge, vous avez peut-être envie de jouer dans ce monde infernal, pour chevaucher des lawbikes et arrêter des perps juste en les apostrophant ou d'une balle bien placée de votre Lawgiver Mk.II. Le problème, c'est qu'il existe plusieurs jdr qui ont tenté de retranscrire ce cauchemar urbain et quasi-fasciste. Alors voici un petit tour d'horizon chronologique pour vous permettre de choisir le système qui vous permettra de vous prendre pour des Street Judges.

D'abord, l'ancêtre de chez Games Workshop (si, si ! c'était avant leur intoxication au plomb et leur conversion définitive à la figurine). Ce Judge Dredd The Role-Playing Game était présenté dans une boîte (depuis il est ressorti en un unique livre) contenant deux livrets : le Judge's Manual, présentant la création des persos et la base du système, et le Gamemaster's Book qui décrit tout l'univers en grands détails et le reste du système de jeu. Le reste de l'espace de la boîte était comblée par des dés, une planche de persos à découper et un plan (ah ! l'âge d'or des boîtes prêtes à jouer !).
Les plus :
- Le GM Book est très complet : avec sa police de caractère minuscule et ses rares illustrations, on a presque une encyclopédie de l'univers.
- La boîte suffit amplement pour jouer très longtemps.
Les moins : 
- Il est très difficile de se le procurer aujourd'hui, sauf si vous êtes prêt à vendre un rein pour financer l'achat. J'exagère un peu, mais les prix récemment constatés ne correspondent pas à la conception que je me fais du prix d'un jdr.
- Le système est plutôt simulationniste, et donc un peu lourd.
- Le suivi est un peu court (un scénario/campagne, un jeu de plateau/scénario et un compagnon aux règles).

Puis avec la mode du D20 est arrivé Judge Dredd Roleplaying Game D20 chez Mongoose Publishing. Un bouquin de base, essentiellement consacré aux règles, classes de prestige, dons, compétences et tutti quanti qui font la panoplie du système D20. Puis a suivi une belle série de suppléments plus ou moins techniques selon les sujets, ainsi que des scénarios et une campagne.
Les plus :
- Beaucoup de suivi, des suppléments sur des thèmes variés et pas mal de scénarios, dont les intrigues sont plutôt denses, et riches en événements. Attention toutefois, ces aventures sont parfois un peu dirigistes et demanderont un peu de travail pour les mener sans mettre les persos sur des rails.
Les moins :
- Le manque de description de l'univers dans le livre de base (un comble !). Et même si ce défaut est en partie     rattrapé dans les nombreux suppléments, ces derniers sont surtout axés sur le système de jeu, saupoudrés d'un peu de background.
- Le système D20 : on aime ou pas, mais cela implique une flopée de classes de prestiges, dons, blabla techniques, qui prennent beaucoup de place dans les livres.
- Le peu d'illustrations accompagnant les livres : cela inspire moins que les planches de la BD.

Surgi du fandom, Drokk City est issu de l'esprit de John Caliber, un auteur qui a travaillé sur les jdr Judge Dredd depuis le premier de GW jusqu'à la version Mongoose, à laquelle il a collaboré pour de nombreux suppléments. Comme tous les vrais fans, c'est un fondu ! Il a écrit un système simple pour jouer avec tout le matériel déjà publié. De plus, il a rédigé des suppléments amateurs de qualité encyclopédique. Maintenant, sa nouvelle version s'appelle Play Dredd, mais ne change que très peu de choses à sa première mouture. Son approche du jdr est plutôt narrativiste.
Les plus : 
- Un système très léger et simple, facilement adaptable à tous les suppléments déjà sortis.
- Des suppléments encyclopédiques, superbement illustrés.
- Le prix : gratuit !
Les moins : 
- Un système simple...voire simpliste. Il est plutôt narrativiste et ne conviendra pas à tout le monde.
- Le support physique : il faut l'imprimer pour en profiter pleinement. Si l'on s'en tient uniquement aux règles, c'est abordable. Par contre, avec les supplément tout en couleur, ça se calcule !

Et enfin, depuis la reprise de la licence par l'éditeur britannique Rebellion, la dernière version Judge Dredd - Traveller, toujours par Mongoose Publishing. Cette version est sûrement la plus aboutie. Le livre de base fournit beaucoup d'éléments d'univers et est superbement illustré. Toutefois il faut acheter en plus le Traveller de base pour pouvoir jouer car il contient les règles principales. Le livre Judge Dredd ne présente, lui, que les règles spécifiques à l'univers (création de persos, arrestation, psy et matos).
Les plus : 
- Un bel ouvrage, plutôt complet, et bien illustré. On peut jouer sans problème dès la fin de sa lecture.
- Un suivi de qualité : même s'il n'est pas encore très riche, il n'en reste pas moins très "player-friendly". Le ratio background/règles est en faveur du premier. Déjà deux scénarios et le premier tome d'une encyclopédie thématique sont parus. La série "The MegaCity-One Archives" présentera dans chaque tome un thème de l'univers, sans aucune caractéristique technique pour un système de jeu (donc exploitable pour tous les systèmes !). Et si vous achetez les douze tomes prévus, vous pourrez obtenir gratuitement le 13ème, consacré au Judge Death et ses alliés ! (ne perdez pas vos preuves d'achats).
Les moins : 
- Le système Traveller : il faut un autre livre de règles supplémentaire pour pouvoir jouer. Et c'est le système qui permet à votre perso de mourir dès sa création ! C'est un système complet, pas trop technique, mais qui demande un peu d'investissement pour le maîtriser correctement.
- La crainte que la série de suppléments prévus n'aboutissent pas : c'est le même éditeur qui avait prévu une série de suppléments similaires pour l'univers de Conan, mais qui a été abandonné au dernier moment pour des raisons de droit. Espérons que Rebellion ne causera pas ce genre de désagrément à Mongoose !

Pour ma part, j'ai fait le choix de Drokk City/Play Dredd pour le système de jeu (cela correspond plus à ce que je recherche en terme de sensations de jeu et de préparation en tant que MJ) et je pioche dans les suppléments des autres gammes, uniquement pour le fluff présenté.
Faites votre choix. Moi, je retourne à la lecture du Rookie's Guide to Brit-Cit, histoire de sortir un peu de MegaCity-One.

Aucun commentaire: